11 minutes 3 mois

4.5 Réconfortés par l’espérance
Espoir dans les ténèbres : Les promesses inébranlables de Dieu
Lisez Hébreux 2:14-15. Comment les croyants du Moyen Âge ont-ils vécu la réalité du grand conflit ?
Hébreux 2:14-15 dit : “Puisque donc les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.”
Les croyants du Moyen Âge, en particulier les Vaudois, ont vécu la réalité du grand conflit de manière très directe et intense. Ils étaient souvent exposés à la persécution, à la torture et à la mort parce qu’ils tenaient fermement à leurs convictions religieuses et refusaient de se soumettre à l’Église romaine. Ces croyants vivaient à une époque de conflits spirituels et politiques intenses, où la mort et la persécution étaient des réalités omniprésentes.
Malgré les persécutions sévères, les Vaudois et d’autres leaders de la Réforme comme Hus, Jérôme, Tyndale et Latimer étaient encouragés par leur foi profonde dans les promesses de Dieu. Ils étaient convaincus de la promesse de Jésus dans Jean 14:19 : “Parce que je vis, vous vivrez aussi.” Cette promesse leur donnait la certitude que Christ, ayant vaincu la mort, était avec eux pour les fortifier et les réconforter dans leurs souffrances.
Les croyants du Moyen Âge trouvaient du réconfort et de la joie dans la communion avec Christ, surtout dans ses souffrances. Ils comprenaient que la mort avait été vaincue par la résurrection de Christ et que, bien qu’ils puissent mourir physiquement, ils auraient la vie éternelle et la victoire sur la mort par Christ. Leur fidélité et leur constance, même dans les circonstances les plus cruelles, étaient un témoignage puissant de leur relation profonde avec Dieu et de leur foi en ses promesses.
En somme, l’histoire de ces hommes et femmes courageux montre que la foi en les promesses de Dieu et la communion avec Christ peuvent apporter réconfort, espoir et joie même au milieu des plus grandes épreuves et souffrances de la vie. Ils nous rappellent que, quelles que soient les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, nous pouvons nous appuyer sur les promesses de Dieu et trouver force et victoire dans la communion avec Christ.
Lisez Jean 5:24 ; 11:25-26 et 1 Jean 5:11-13. Quelles assurances ces promesses vous donnent-elles ? Comment peuvent-elles nous aider dans les épreuves de la vie ?
Ces promesses nous offrent les assurances suivantes :
  1. Vie éternelle par la foi : Jean 5:24 souligne que quiconque entend Jésus et croit en Dieu a la vie éternelle et ne vient pas en jugement. Cela nous donne l’assurance que par notre foi en Jésus-Christ et l’Évangile, nous avons la vie éternelle auprès de Dieu.
  2. Résurrection et vie éternelle : Dans Jean 11:25-26, Jésus assure qu’il est la résurrection et la vie. Il affirme que même si nous mourons physiquement, nous vivrons par notre foi en lui et ne mourrons jamais. Cela nous donne de l’espoir au-delà de la mort et la certitude de la communion éternelle avec Dieu.
  3. Certitude de la vie éternelle : 1 Jean 5:11-13 nous assure que Dieu nous a donné la vie éternelle par son Fils. Celui qui a Jésus a la vie. Cela nous donne la sécurité et la certitude que si nous croyons en Jésus, nous avons déjà la vie éternelle.
Ces promesses peuvent nous offrir du réconfort, de l’espoir et de la force dans les épreuves de la vie. Elles nous rappellent que notre vie est fermement ancrée en Christ et que rien ne peut nous séparer de son amour et de ses soins. L’histoire de Jan Hus est un exemple puissant d’une personne qui, malgré de grandes souffrances et épreuves, a été fortifiée par la paix et la grâce de Dieu. De même, en nous appuyant sur les promesses de Dieu et en leur faisant confiance, nous pouvons trouver la paix, le réconfort et l’espoir au milieu de nos propres défis. Les promesses de Dieu sont intemporelles et nous offrent encore aujourd’hui une base solide pour notre foi et notre vie.
Que pourrait signifier perdre tout pour Christ ? Que perd-on vraiment à la fin ? (Voir Marc 8:36) Que pouvons-nous apprendre des Vaudois et des réformateurs qui peut nous soutenir dans le dernier conflit sur terre ?
Dans Marc 8:36, Jésus dit : “Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ?”
Perdre tout pour Christ signifie être prêt à abandonner tout ce que l’on possède ou valorise – que ce soit la richesse, la réputation, les relations ou même la vie elle-même – pour rester fidèle à Jésus et à son Évangile. C’est un engagement radical et une dévotion profonde à Christ, où l’on est prêt à faire des sacrifices personnels pour suivre la volonté de Dieu.
Que perd-on vraiment à la fin ? À la lumière de Marc 8:36, il devient clair que ce ne sont pas seulement des choses matérielles que l’on pourrait perdre, mais surtout son âme. Cela signifie qu’en s’éloignant de Dieu et de ses voies ou en abandonnant ses principes, on met en danger la dimension la plus profonde et la plus importante de son être.
Ce que nous pouvons apprendre des Vaudois et des réformateurs :
  1. Fidélité dans la foi : Malgré la persécution, les souffrances et le risque de mort, les Vaudois et les réformateurs sont restés fermes dans leur foi. Leur détermination et leur courage peuvent nous inspirer à rester fermes dans notre propre foi, même lorsque nous rencontrons des défis ou des persécutions.
  2. Priorité de la parole de Dieu : Les deux groupes accordaient une grande importance à la Bible en tant qu’autorité unique pour la foi et la pratique. Leur dévotion à l’étude et à la diffusion des Écritures nous rappelle l’importance de nous appuyer sur la parole de Dieu et de l’ancrer dans notre vie.
  3. Communauté et soutien : Les Vaudois et les réformateurs cherchaient la communauté et le soutien de personnes partageant les mêmes idées. Dans les moments d’épreuve et de persécution, ils trouvaient force et réconfort dans la communauté des croyants. Cela nous enseigne l’importance de la communauté dans la foi et la nécessité de s’encourager et de se renforcer mutuellement.
  4. Confiance dans les promesses de Dieu : Les deux groupes avaient une confiance ferme dans les promesses de Dieu, surtout en période d’épreuve et de persécution. Leur assurance et leur espoir dans les promesses de Dieu peuvent nous encourager et nous rappeler que la parole et les promesses de Dieu sont notre fondation sûre et notre réconfort dans toutes les circonstances de la vie.
Connexion entre ces principes de foi profonds et notre vie quotidienne :
Dans un monde souvent marqué par l’incertitude, les épreuves et les défis, nous pouvons beaucoup apprendre des exemples des Vaudois et des réformateurs.
  1. Priorité de la parole de Dieu au quotidien : À une époque où nous sommes submergés par les informations, les opinions et les distractions, il est important de consacrer du temps à la parole de Dieu. En lisant, en étudiant et en méditant régulièrement la Bible, nous pouvons affiner notre perspective, grandir spirituellement et ancrer la vérité dans notre vie quotidienne.
  2. Communauté et soutien : Construire et entretenir des communautés solides et de soutien est crucial dans notre vie quotidienne. Dans les moments de joie, mais surtout dans les moments de besoin, nous pouvons nous renforcer, nous encourager et nous réconforter mutuellement. Cela crée un sentiment d’appartenance et nous assure que nous ne sommes pas seuls.
  3. Confiance dans les promesses de Dieu : Notre espoir et notre confiance ne devraient pas être basés sur les circonstances ou les promesses humaines, mais sur les promesses inébranlables de Dieu. Dans les hauts et les bas de la vie, nous pouvons compter sur sa fidélité, son amour et sa direction.
  4. Disponibilité à tout donner pour Christ : Dans notre vie quotidienne, cela signifie que nous devrions être prêts à aligner nos priorités, nos décisions et nos actions sur les principes et l’exemple de Jésus. Cela exige souvent du courage, de la détermination et de la volonté de faire des sacrifices, mais la récompense est une relation plus profonde avec Dieu et une vie plus épanouie.
En résumé, les principes et les enseignements des Vaudois et des réformateurs peuvent nous offrir orientation, espoir et renforcement dans notre vie quotidienne. En nous appuyant sur une foi profondément enracinée en Dieu, une communauté forte, la parole de Dieu et ses promesses, nous pouvons affronter les défis de la vie avec confiance, paix et constance. C’est un rappel constant que notre foi n’est pas seulement pertinente pour les services religieux ou les occasions spéciales, mais pour chaque instant de notre vie quotidienne.

Au milieu des plus grandes épreuves de la vie, l’espoir dans les promesses de Dieu nous donne la force et le courage de rester fermes.

Visited 3 times, 1 visit(s) today