8 minutes 4 mois

12.4 Pour un temps comme celui-ci
Lis Esther 4,1–14. Pourquoi a-t-on estimé à ce moment-là qu’il était approprié pour Esther de se dévoiler en tant que juive ?
Dans ces versets, nous apprenons que Mardochée est en grande détresse après avoir appris le plan de Haman visant à exterminer les Juifs. Mardochée revêt des vêtements de deuil, se couvre la tête de cendres et parcourt la ville en criant fort et amèrement. En conséquence, le deuil se répand parmi les Juifs dans toutes les provinces.
Esther, apprenant le chagrin de Mardochée, envoie des vêtements pour le réconforter, mais Mardochée les refuse. Esther envoie l’un de ses eunuques, Hathac, pour savoir ce qui s’est passé. Mardochée lui explique le plan de Haman et la somme d’argent qu’il a promise au trésor royal.
Mardochée donne à Hathac une copie du décret royal et demande à Esther de se présenter devant le roi pour implorer sa grâce et demander la délivrance des Juifs. Cependant, Esther souligne qu’il est dangereux de se présenter non sollicitée devant le roi, et que la loi prévoit que quiconque le fait pourrait être condamné à mort à moins que le roi ne lui tende son sceptre d’or.
Mardochée encourage Esther à ne pas penser qu’elle est en sécurité dans la maison du roi et souligne que la délivrance pour les Juifs pourrait venir d’ailleurs, mais elle et sa maison paternelle périraient si elle restait silencieuse maintenant. Mardochée rappelle à Esther qu’elle est peut-être devenue reine précisément pour un moment comme celui-ci.
À ce moment-là, on estimait qu’il était approprié pour Esther de se dévoiler en tant que juive parce que la menace pesant sur le peuple juif était urgente. Haman avait émis un décret d’extermination des Juifs, et Mardochée reconnaissait la nécessité d’implorer l’aide du roi. Esther était appelée à révéler son identité de juive et à supplier le roi de grâce et de salut pour sauver la vie de son peuple.
La représentation de la décision courageuse d’Esther de se présenter non sollicitée devant le roi malgré l’interdiction royale montre son extraordinaire foi et sa détermination à se battre pour son peuple. Sa foi a été éveillée par l’appel de Mardochée à son amour pour son peuple, et bien qu’elle connaissait le risque, elle n’a pas hésité à mettre sa vie en jeu.
La réflexion d’Esther selon laquelle elle est peut-être devenue reine précisément pour une telle situation critique montre une conviction profondément enracinée en la providence et la direction de Dieu dans sa vie. Cette foi lui a donné la force et le courage d’entreprendre les mesures nécessaires.
Ses paroles à Mardochée, “Si je dois périr, je périrai”, reflètent un engagement et une confiance en la direction de Dieu. Esther reconnaissait que sa délivrance ne dépendait pas seulement des efforts humains, mais qu’elle dépendait de l’intervention de Dieu.
La période de jeûne et de prière de trois jours de la communauté juive à Suse, y compris Esther et ses servantes, souligne l’importance de l’aspect spirituel en ce moment décisif. Le jeûne était un acte symbolique d’humilité, de dépendance de Dieu et de recherche de Sa direction.
Lorsqu’Esther se présenta enfin devant le roi et trouva grâce à ses yeux, elle expérimenta l’aide de Dieu d’une manière qui dépassait la compréhension humaine. La scène où le roi tend le sceptre d’or et Esther le touche souligne la direction et la providence de Dieu en ce moment crucial.
L’histoire d’Esther dans la Bible est un exemple impressionnant du courage et du dévouement qui peuvent découler d’une foi ferme en Dieu. Son action montre comment la foi en la direction souveraine de Dieu et la confiance en Son aide peuvent nous fortifier en temps d’épreuve.
Chez les Juifs, dans une telle situation comme décrite ci-dessus, le jeûne était certainement accompagné de prière. Cela signifie que même s’ils agissaient pour leur propre bien, la prière était au cœur de leur réaction. Quelle leçon évidente pouvons-nous en tirer ?
La combinaison du jeûne et de la prière, telle qu’elle est représentée dans la situation décrite des Juifs dans Esther, offre une leçon significative pour les croyants :
  1. Dépendance de Dieu : La combinaison du jeûne et de la prière montre la profonde dépendance des Juifs à l’égard de Dieu dans une situation critique. En renonçant à la nourriture et en se concentrant sur la prière, ils exprimaient leur dépendance, leur attente et leur dévouement envers Dieu. Cette action souligne la reconnaissance que les efforts humains seuls ne suffisent pas et qu’ils dépendent de l’aide de Dieu.
  2. Recherche de la direction de Dieu : Le jeûne et la prière n’étaient pas seulement des actes rituels, mais servaient également à la recherche intense de la direction de Dieu. La communauté des croyants à Suse cherchait activement l’orientation et la volonté de Dieu en cette période décisive. Cela souligne que la prière n’est pas seulement une supplication, mais aussi un moyen de chercher la direction et la sagesse de Dieu.
  3. Préparation spirituelle : Le jeûne n’était pas seulement une action extérieure, mais aussi une préparation spirituelle intérieure. Renoncer à la nourriture était une expression de dévouement et de concentration sur des questions spirituelles. Cela aidait les croyants à purifier leurs cœurs, à clarifier leurs priorités et à se préparer aux défis à venir.
  4. Dévouement et disposition au sacrifice : Le jeûne et la prière en temps de menace montraient le dévouement et la disposition au sacrifice de la communauté. C’était une expression de la volonté de sacrifier le confort personnel et les besoins pour un objectif plus élevé. Cette attitude de dévouement renforçait la cohésion et l’unité parmi les croyants.
  5. Confiance en la souveraineté de Dieu : Par le jeûne et la prière, les Juifs montraient également une confiance profonde en la souveraineté de Dieu. Ils se soumettaient à la volonté de Dieu et croyaient qu’Il intervenait dans leur situation et leur venait en aide. Cela souligne la compréhension que Dieu a en fin de compte le contrôle de toutes choses. La leçon évidente de cette combinaison de jeûne et de prière est que la foi en Dieu et la recherche active de Sa direction et de Son aide par la prière sont fondamentales pour faire face aux situations difficiles. Le jeûne et la prière ne servent pas seulement à gagner la faveur de Dieu, mais aussi à établir une connexion plus profonde avec Lui et à s’aligner sur Sa volonté souveraine.

Visited 1 times, 1 visit(s) today