7 minutes 7 mois

Dans cet épisode, le pasteur Ted Wilson parle du quatrième principe fondamental – Dieu le Fils.
Jean commence son Évangile avec ces mots : “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue” (Jean 1:1-5).
Avec cela, nous apprenons que Jésus est éternel. Il est Dieu et était avec Dieu le Père depuis le commencement. Il est aussi le Créateur, la Lumière, et la Parole de Dieu incarnée. Il est la Vie elle-même. Comme le livre “Le Désir des Âges” le dit : “En Christ est la vie, originale, non empruntée, non dérivée” (p. 530).
Jésus-Christ est pleinement Dieu et pleinement homme. Bien que ce soit un mystère que nous ne pouvons pas comprendre, il est le Fils de Dieu et le Fils de l’Homme.
Le quatrième principe fondamental des Adventistes du Septième Jour explique : “Dieu, le Fils éternel, s’est incarné en Jésus-Christ. Par lui, toutes choses ont été créées, le caractère de Dieu est révélé, le salut de l’humanité est accompli, et le monde est jugé.”
Il continue : “Pour toujours vraiment Dieu, il est aussi vraiment humain, Jésus le Christ. Il a été conçu du Saint-Esprit et est né de la vierge Marie. Il a vécu et a connu la tentation en tant qu’être humain, mais il a parfaitement incarné la justice et l’amour de Dieu.”
Il continue en disant : “Par ses miracles, il a manifesté la puissance de Dieu et a été attesté comme le Messie promis de Dieu. Il a souffert et est mort volontairement sur la croix pour nos péchés et à notre place, il a été ressuscité des morts, et il est monté au ciel pour exercer un ministère dans le sanctuaire céleste en notre nom.”
Enfin, “il reviendra en gloire pour la délivrance finale de son peuple et la restauration de toutes choses.”
Maintenant, voici trois points majeurs concernant Dieu le Fils :
Il est éternel. Jésus est celui “Dont les origines remontent aux temps anciens, aux jours de l’éternité” (Michée 5:2). “Avant qu’Abraham fût, je suis” (Jean 8:57). “Voici, je viens bientôt, et ma récompense est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier, le Commencement et la Fin” (Apocalypse 22:12, 13).
La mission de Jésus pour le salut a été établie avant la création du monde. L’apôtre Pierre dit en 1 Pierre 1:19 que nous avons été rachetés “par le précieux sang de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache”. Il continue au verset 20, déclarant que Jésus était en effet “prédestiné avant la fondation du monde, mais il a été manifesté dans les derniers temps pour vous.” Le Révélateur Jean réitère ce point dans Apocalypse 13:8, en se référant à Jésus comme “l’Agneau immolé dès la fondation du monde”.
La naissance et la mission de Jésus ont été prédites en prophétie. Quand Adam et Ève ont péché, Dieu leur a révélé la première prophétie du futur Rédempteur, en disant au serpent : “Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.”
Dieu a promis que le Rédempteur viendrait de la lignée d’Abraham, comme l’enregistre Genèse 22:18 : “En ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre.” Ésaïe a prophétisé qu’il viendrait comme un enfant et serait à la fois humain et divin, comme en Ésaïe 9:6 : “Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.”
Cet enfant naîtrait à Bethléem, comme l’a prophétisé Michée 5:2. Sa naissance serait miraculeuse et d’origine divine, comme le dit Ésaïe 7:14 : “Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.” Le Nouveau Testament confirme cette prophétie en Matthieu 1:20, 21 : “Ne crains point de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”
Lorsque Jésus était à la synagogue de Nazareth, il a lu le passage d’Ésaïe trouvé dans le chapitre 61, versets 1 et 2 : “L’Esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, parce que l’Éternel m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux malheureux ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance ; pour publier une année de grâce de l’Éternel…” Comme il fermait le livre, il proclama : “Aujourd’hui cette Écriture s’est accomplie devant vos oreilles” (Luc 4:21).
Il y a tellement à apprendre sur Jésus-Christ. Nous avons seulement effleuré le sujet. Mais la prochaine fois, nous examinerons de plus près les prophéties entourant sa mort et sa résurrection.
Pour en savoir plus, le pasteur Wilson vous encourage à étudier par vous-même en lisant les ressources disponibles sur adventist.org/beliefs. Il vous invite également à lire “Le Désir des Âges” sur egwwritings.org ou sur l’application EGW Writings 2.
Que Dieu vous bénisse alors que vous apprenez à connaître Dieu le Fils, Jésus-Christ, notre Sauveur.

Visited 4 times, 1 visit(s) today