7 minutes 4 mois

Série “28 CROYANCES FONDAMENTALES” avec le pasteur Ted Wilson |
Cette semaine, le pasteur Ted Wilson conclut la discussion sur le ministère de Christ dans le sanctuaire céleste, en se concentrant sur ce que Jésus fait actuellement au ciel, dans le cadre de la vingt-quatrième croyance fondamentale des Adventistes du Septième Jour.
Le sanctuaire terrestre et ses services pointaient vers Jésus, l’Agneau de Dieu. Mais lorsque Jésus est venu sur terre et a accepté les conséquences du péché pour nous en mourant sur la croix, il est devenu l’accomplissement des offrandes cérémonielles. Par conséquent, il n’y a plus besoin de sacrifices d’animaux.
Après sa résurrection et son ascension, Christ a commencé son ministère dans le sanctuaire céleste en tant que notre Grand Prêtre, Avocat et Intercesseur. “C’est Christ qui est mort ; bien plus, il est ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui aussi intercède pour nous” (Romains 8:34).
Mais si le sacrifice de Christ était suffisant, que reste-t-il à faire dans le sanctuaire céleste ?
Il est important de se rappeler que dans le tabernacle terrestre, après que l’agneau ait été sacrifié, son sang était aspergé à l’intérieur du sanctuaire, transférant symboliquement le péché dans le sanctuaire. Le pécheur était pardonné, mais son péché restait dans le tabernacle. Et tout comme le service terrestre avait une expiation annuelle, le sanctuaire céleste doit également être purifié.
Au ciel, un registre est conservé pour documenter la vie de chaque personne. Ce registre sera étudié lors du jugement. “Car Dieu amènera toute œuvre en jugement, avec tout ce qui est caché, soit bien, soit mal” (Ecclésiaste 12:14).
Dieu a montré à Daniel une vision du sanctuaire céleste où il a vu un aperçu des événements mondiaux futurs et a appris la prophétie des 2300 jours. “Deux mille trois cents soirs et matins ; alors le sanctuaire sera purifié” (Daniel 8:14). Cette prophétie a commencé lorsque “l’ordre de restaurer et de rebâtir Jérusalem” a été donné par le roi Artaxerxès en 457 avant Jésus-Christ (Daniel 9:25). Elle s’est achevée en 1844 après Jésus-Christ.
Au XIXe siècle, un groupe de croyants qui ont lu ces prophéties croyaient que la terre était le sanctuaire et que sa purification aurait lieu lors de la seconde venue de Christ. Tout comme le sanctuaire terrestre était purifié le Jour de l’Expiation, ils croyaient que Jésus reviendrait le Jour de l’Expiation, le 22 octobre 1844.
Malheureusement, cela ne s’est pas passé comme ils l’avaient prévu. Par conséquent, ce jour a été appelé la Grande Déception. Cependant, grâce à des études bibliques supplémentaires et à la prière, ils ont découvert que plutôt que de revenir sur terre, Jésus commencerait son ministère dans le sanctuaire céleste ce jour-là.
Avec cela, il doit y avoir un temps d’investigation : de quels péchés Jésus a-t-il besoin de nous couvrir ? Qui a pris la décision d’accepter son don de pardon ? Qui a consacré sa vie à lui ?
Voyant la scène du jugement dans sa vision, Daniel a écrit : “Je regardai, jusqu’à ce que des trônes furent posés, et que l’ancien des jours s’assit… Son trône était comme une flamme de feu, et les roues comme un feu ardent… Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s’assirent, et les livres furent ouverts” (Daniel 7:9, 10).
Le prophète Zacharie l’a également décrit de cette manière : Josué, un grand prêtre, “se tenait debout devant l’ange de l’Éternel”. Satan était “à sa droite pour l’accuser” (Zacharie 3:1). Puis, une voix retentit : “Que l’Éternel te réprime, Satan !” (verset 2). Le prêtre se rend compte qu’il est “vêtu de vêtements sales” (verset 3).
L’Éternel regarde Josué, commandant à ceux qui se tiennent devant lui : “Ôtez-lui les vêtements sales.” À Josué, il dit : “Vois, j’ai fait passer de toi ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête” (verset 4).
Comme Josué, nous venons en jugement en vêtements sales. “Toutes nos justices sont comme un vêtement souillé” (Ésaïe 64:6). Mais “si nous confessons nos péchés”, Jésus “est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité” (1 Jean 1:9).
Lorsque nous nous livrons à lui, il conduira notre affaire à travers le jugement. “Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges” (Apocalypse 3:5).
Bientôt, ces paroles seront prononcées : “Que l’injuste soit encore injuste, que le souillé se souille encore ; que le juste pratique encore la justice, et que le saint se sanctifie encore” (Apocalypse 22:11).
Ensuite, le sort de chaque personne sera décidé. Autant Dieu veut sauver toutes les personnes, il respecte leurs choix.
Dès que Jésus aura terminé son œuvre d’intercession et la purification du sanctuaire céleste, il reviendra sur terre, accompagné de tous ceux qui auront choisi d’accepter son don de salut.
En ce moment, Jésus séjourne dans le sanctuaire céleste, prêt à pardonner nos péchés dès que nous les lui confessons tous. Avez-vous accepté son don de pardon et de purification ?
Pour en savoir plus sur le ministère de Christ dans le sanctuaire céleste, rendez-vous sur le site www.adventist.org/christs-ministry-in-the-heavenly-sanctuary.

Visited 11 times, 1 visit(s) today