5 minutes 1 mois
Le Sabbat, créé par le Christ | 15.06.2024
La sanctification du Sabbat : un signe de la création et de l’amour éternel de Dieu
Introduction : Le Sabbat est plus qu’un simple jour de repos ; c’est un jour de commémoration sacré qui remonte à la création. Dieu a béni et sanctifié le septième jour lorsqu’il se reposa après avoir achevé son œuvre. Le Sabbat sert de signe éternel de la puissance et de l’amour du Créateur, donné à Adam dans le Jardin d’Éden ainsi qu’à toute l’humanité. Bien qu’il ait été réaffirmé dans la loi au Sinaï, le Sabbat était connu bien avant et observé par les Israélites. Aujourd’hui encore, le Sabbat demeure un symbole de l’harmonie entre le ciel et la terre et sera honoré par tous dans le monde restauré.

“Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.” Colossiens 1:16

Le Sabbat a été sanctifié lors de la création. Destiné à l’homme, son origine remonte à cette époque où « les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse et tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie » (Job 38:7). La paix régnait sur le monde, car la terre était en harmonie avec le ciel. « Dieu vit tout ce qu’il avait fait, et voici, cela était très bon », et il se reposa dans la joie de son œuvre achevée (Genèse 1:31).
Puisque Dieu se reposa le Sabbat, « Dieu bénit le septième jour et le sanctifia » – il le mit à part pour un but sacré. Il le donna à Adam comme jour de repos. C’était un mémorial de l’œuvre de la création et ainsi un signe de la puissance et de l’amour de Dieu. L’Écriture dit : « Il a laissé un souvenir de ses merveilles. » « Ses œuvres » déclarent « depuis la création du monde » « sa nature invisible, sa puissance éternelle et sa divinité… » (Genèse 2:3 ; Psaume 111:4 ; Romains 1:20).
Toutes choses ont été créées par le Fils de Dieu. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu… Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle » (Jean 1:1-3). Et, étant un mémorial de l’œuvre de la création, le Sabbat est une preuve de l’amour et de la puissance du Christ. […]
Le Sabbat a été incorporé dans la loi donnée au Sinaï, mais il n’a pas été connu pour la première fois comme jour de repos à ce moment-là. Les Israélites en avaient connaissance avant leur venue au Sinaï. Avant d’y arriver, ils observaient le Sabbat. […]
Le Sabbat n’a pas été donné uniquement pour Israël, mais pour le monde entier. Il a été fait connaître à l’homme dans l’Éden et, comme les autres préceptes du Décalogue, il est obligatoire pour toujours. Christ déclara à propos de la loi dont fait partie le quatrième commandement : « Car, en vérité, je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. » Tant que le ciel et la terre existeront, le Sabbat restera un signe de la puissance du Créateur. Et lorsque l’Éden refleurira sur la terre, le jour saint de repos de Dieu sera honoré par tous ceux qui sont sous le soleil. « Chaque Sabbat » les habitants de la nouvelle terre glorieuse « viendront se prosterner devant moi, dit l’Éternel » (Matthieu 5:18 ; Ésaïe 66:23).
Ellen White, Jésus-Christ, pages 281, 283

Visited 8 times, 1 visit(s) today