4 minutes 2 semaines
La guérison du Christ pour les prières languissantes | 16.05.2024
Une église réveillée à la vie : Dévotion chrétienne et disponibilité au service
Introduction : Dans un monde souvent marqué par le doute et la paresse, la foi en Christ nous appelle à développer une plus grande conviction et une dévotion plus passionnée. Beaucoup se demandent pourquoi leurs prières semblent rester sans réponse et pourquoi leur foi est faible. Pourtant, Christ nous montre un chemin vers le changement : par une dévotion qui se manifeste dans la charité active et une vie en accord avec les enseignements de l’Évangile. Ces principes fondamentaux sont pertinents non seulement pour les croyants individuels, mais aussi pour l’ensemble de la communauté ecclésiale, qui est appelée à se consacrer au service des autres et à la diffusion de la foi.

“La prière fervente du juste a une grande efficacité.”Jacques 5:16

Nous, qui croyons en Christ, avons besoin d’une foi plus grande. Nous devons être plus passionnés dans notre prière. Beaucoup se demandent pourquoi leurs prières sont si languissantes, pourquoi leur foi est si faible et vacillante, pourquoi leur expérience chrétienne est si sombre et incertaine. N’avons-nous pas jeûné, disent-ils, et “marché avec tristesse devant le Seigneur des armées?” Dans le chapitre 58 d’Isaïe, Christ montre comment cet état peut être changé. Il dit : “Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, libère les opprimés et brise toute espèce de joug; partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable” (versets 6, 7). Voici la recette prescrite par Christ pour l’âme inquiète et tremblante. Les opprimés, ceux qui marchent avec tristesse devant le Seigneur, doivent se lever et aider ceux qui ont besoin d’aide.
Chaque église a besoin de la puissance supervisante du Saint-Esprit, et c’est maintenant le moment de prier pour cela. Mais Dieu veut que nous collaborions avec lui dans tout le travail qu’il nous a donné à faire. À cette fin, il appelle son Église à une plus grande piété, à une conscience plus claire de ses devoirs, à une compréhension plus nette de ses obligations envers le Créateur. Il l’appelle à être un peuple pur, sanctifié et actif. Et le travail caritatif chrétien est un moyen d’y parvenir, car le Saint-Esprit communique avec tous ceux qui servent Dieu. […]
Tous les habitants du ciel attendent le recrutement de toutes les âmes qui veulent porter du fruit dans les champs d’activité du Christ. Si les membres de nos églises se consacrent individuellement à leur travail assigné, ils seront entourés d’une atmosphère complètement différente. Des bénédictions et de la vitalité accompagneront leurs efforts. Ils connaîtront une plus grande culture de l’esprit et du cœur. L’égoïsme qui dominait leur âme sera vaincu. Leur foi sera un principe vivant. Leurs prières seront plus ferventes. La puissance vivifiante et sanctifiante du Saint-Esprit sera déversée sur eux, et ils seront rapprochés du royaume des cieux.
Le Sauveur ne tient pas compte des rangs et des classes, de la renommée et des possessions matérielles. Pour lui, le caractère et la dévotion ont une grande valeur.
Ellen White, Témoignages, vol. 6, p. 266-268.

Visited 3 times, 1 visit(s) today