5 minutes 4 semaines
La foi et la prière secrète | 05.05.2024
La puissance de la foi et la confiance dans les bénédictions promises
Introduction : Dans ce texte inspirant, Ellen White réfléchit sur l’importance essentielle de la foi et de la prière dans notre vie spirituelle. Elle souligne la nécessité de saisir les bénédictions promises par la foi même avant qu’elles ne se réalisent. En tenant bon aux promesses de Dieu et en exerçant une foi forte, nous pouvons recevoir ses bénédictions et expérimenter sa puissance. White encourage à demeurer dans la prière secrète et à s’accrocher continuellement à Christ comme notre source de force et de nourriture. Ces réflexions offrent un encouragement intemporel pour faire face aux défis de la vie avec foi et confiance.

“Le soir, le matin et à midi, je ferai retentir ma plainte, et il entendra ma voix.” Psaume 55:18

La vraie foi saisit la bénédiction promise et la réclame avant même qu’elle ne soit réalisée et ressentie. Nous devons envoyer nos demandes par la foi au-delà du second voile et laisser notre foi saisir la bénédiction promise et la revendiquer comme nôtre. Ensuite, nous devons croire que nous recevons la bénédiction, car notre foi s’y est accrochée et qu’elle nous appartient selon la parole. “Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé” (Marc 11:24). C’est la foi, une foi pure : croire que nous recevons la bénédiction avant de la réaliser. Lorsque nous réalisons la bénédiction promise et que nous nous en réjouissons, la foi est parfaite. Mais beaucoup pensent avoir beaucoup de foi lorsqu’ils reçoivent abondamment du Saint-Esprit et qu’ils pensent ne pas pouvoir avoir de foi s’ils ne ressentent pas la puissance de l’Esprit. Ils confondent la foi avec la bénédiction qui vient par la foi. Le meilleur moment pour exercer notre foi est lorsque nous nous sentons privés du Saint-Esprit. Lorsque l’épaisse obscurité semble planer sur nos pensées, c’est alors le moment de faire jaillir la foi vivante à travers les ténèbres et de disperser les nuages. La vraie foi est fondée sur les promesses de la Parole de Dieu, et seuls ceux qui se soumettent à cette parole peuvent revendiquer ses magnifiques promesses. […] Nous devrions consacrer beaucoup de temps à la prière secrète. Christ est la vigne, nous sommes les sarments. Et si nous voulons croître et prospérer, nous devons continuellement puiser la sève et la nourriture de la vigne vivante ; car séparés de la vigne, nous n’avons aucune force.
J’ai demandé à l’ange pourquoi il n’y avait plus de foi ni de puissance en Israël. Il dit : “Vous lâchez le bras du Seigneur trop tôt. Persévérez dans vos prières devant le trône et tenez bon, par une foi forte. Les promesses sont sûres. Croyez que vous recevez les choses que vous demandez, et vous les recevrez.” […] J’ai vu que nous doutions des promesses sûres et que nous offensions le Sauveur par notre manque de foi. […] Si l’ennemi peut amener les désespérés à détourner les yeux de Jésus, à regarder en eux-mêmes et à se préoccuper de leur propre indignité, au lieu de penser aux mérites de Jésus, à son amour et à sa grande miséricorde, il leur enlèvera le bouclier de la foi et atteindra son but ; ils seront exposés à ses épreuves par le feu. C’est pourquoi les faibles devraient regarder vers Jésus et croire en lui ; alors ils exercent la foi.
Ellen White, Expériences et Visions, p. 72-73

Visited 2 times, 1 visit(s) today