6 minutes 7 mois

Série “28 CROYANCES FONDAMENTALES” avec le pasteur Ted Wilson |
La semaine dernière, nous avons appris au sujet de la Divinité. Dans cet épisode, le pasteur Ted Wilson se concentre sur Dieu le Père. 
Jésus s’adresse au Père à plusieurs reprises. Par exemple, Il Le mentionne dans Sa prière en Matthieu 6:9, 10 : “Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.”
Avec cela, la troisième croyance fondamentale des Adventistes du Septième Jour déclare : “Dieu le Père éternel est le Créateur, la Source, le Soutien et le Souverain de toute la création. Il est juste et saint, miséricordieux et gracieux, lent à la colère et abondant en amour et en fidélité. Les qualités et les pouvoirs manifestés dans le Fils et dans le Saint-Esprit sont aussi ceux du Père” (adventist.org/beliefs).
C’est le même Dieu dans l’Ancien et le Nouveau Testament qui agit pour le salut de Son peuple. Par exemple, dans Hébreux 1:1, 2, nous lisons : “Dieu, qui, à diverses époques et de diverses manières, a parlé autrefois aux pères par les prophètes, nous a parlé dans ces derniers jours par son Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde.”
L’Ancien Testament décrit le Père de plusieurs manières. Dans Deutéronome 32:6, Moïse Le mentionne comme leur Père, qui les a rachetés. Dieu révèle aussi à travers Jérémie qu’Il est “un père pour Israël” (Jérémie 31:9). Et en Ésaïe 64:8, le prophète s’écrie : “Éternel, tu es notre père.”
De plus, le Psaume 103:13 nous donne une image compatissante de Dieu. Le verset dit : “Comme un père a compassion de ses enfants, l’Éternel a compassion de ceux qui le craignent.” En Malachie 1:6, Dieu déclare : “Je suis le père.” Et au chapitre 2, verset 10, Malachie demande : “N’avons-nous pas tous un seul père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ?”
Tout au long de l’Ancien Testament, Dieu est reconnu comme un Dieu plein de grâce et de miséricorde. David chante : “Notre Dieu est miséricordieux,” et affirme que “sa miséricorde demeure à toujours” (Psaume 116:5 ; 100:5). Sa miséricorde ne peut pas être méritée. Elle ne pardonne pas aveuglément, mais s’exécute selon les principes de la justice et de la sainteté. Ceux qui la rejettent récolteront Sa punition.
De plus, nous voyons un Dieu qui désire être avec Son peuple. Exode 25:8 mentionne : “Ils me feront un sanctuaire, et j’habiterai au milieu d’eux.” Il est aussi un Dieu rédempteur qui a conduit miraculeusement une nation d’esclaves vers la liberté.
Psaumes 46:1 dit : “Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse.” Le chapitre 86, verset 15, ajoute qu’Il est un “Dieu compatissant,” et qu’Il est “plein de grâce, lent à la colère et riche en amour et en fidélité.”
De plus, Il est un Dieu de pardon. Dans Michée 7:18-19, le prophète Le décrit comme un Dieu qui pardonne l’iniquité et passe par-dessus la transgression du reste de Son héritage. Il “ne garde pas à toujours sa colère, car il prend plaisir à la miséricorde. Il aura encore compassion de nous, il mettra sous ses pieds nos iniquités.” Et Il “jettera tous nos péchés au fond de la mer.”
Il est un Dieu de bonté, de fidélité, de salut et de vengeance. “Dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage, ne craignez point ; voici votre Dieu, la vengeance viendra, la rétribution de Dieu ; il viendra lui-même, et vous sauvera” (Ésaïe 35:4).
Dans le Nouveau Testament, Paul distingue le Père du Fils. “Il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses…” Il continue : “et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses, et par qui nous vivons” (1 Corinthiens 8:6).
Aussi, l’apôtre adore le Père quand il écrit : “Je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre” (Éphésiens 3:14, 15).
La révélation complète du Père nous est donnée par Son Fils, qui est venu en chair. “Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître” (Jean 1:18). Jésus Lui-même a dit : “Celui qui m’a vu a vu le Père” (Jean 14:9).
Comme l’un des versets les plus connus le dit : “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle” (Jean 3:16).
En effet, Dieu est un Dieu qui donne et qui aime. Il nous a donné Son Fils pour mourir afin que nous puissions nous réconcilier avec Lui et jouir de l’éternité. Il attend que nous revenions vers Lui, désirant placer Sa robe de justice autour de nous et nous accueillir à la maison.

Visited 2 times, 1 visit(s) today