6 minutes 6 mois

Série “28 CROYANCES FONDAMENTALES” avec le pasteur Ted Wilson |
Tout le monde aime recevoir des cadeaux, en particulier de la part des personnes que nous aimons, que ce soit pour un anniversaire ou une autre occasion spéciale. Mais plus important que le cadeau lui-même est la personne qui a pris le temps et l’effort de le préparer et de le donner. Et c’est la pensée qui le rend plus spécial et mémorable.
Dans cet épisode, le Pasteur Ted Wilson et sa femme Nancy parlent des dons spirituels et des ministères, en se basant sur la dix-septième croyance fondamentale des Adventistes du Septième Jour.
Matthieu 25 raconte la parabole des talents, dans laquelle un homme a confié à ses ouvriers des dons ou des talents précieux.
“Car le royaume des cieux est semblable à un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. ” (versets 14 et 15).
Continuant aux versets 16 à 18, “Celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un s’en alla, creusa la terre, et cacha l’argent de son maître.”
Lorsque le propriétaire est revenu, il a félicité ceux qui ont utilisé leurs talents de manière avisée, leur disant à chacun : “C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton seigneur.” (verset 21).
Pendant ce temps, celui qui n’a pas utilisé son talent et l’a enterré dans la terre a accusé le propriétaire de lui avoir donné un tel talent, disant : “Je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné !”
Ces ouvriers n’ont pas été appelés à faire leur travail sans ressources, ou en d’autres termes, à “faire des briques sans paille”. On leur a donné les choses dont ils avaient besoin. S’ils étaient utilisés judicieusement, ils seraient richement récompensés.
Dieu donne à chacun de nous des dons et des talents à utiliser pour Lui et pour aider les autres. Il n’y a pas de plus grande joie que de voir quelqu’un répondre à l’impulsion de l’Esprit Saint alors qu’Il agit à travers nous.
Comme le dit notre dix-septième croyance fondamentale : “Dieu accorde à tous les membres de son Église en tout temps des dons spirituels que chaque membre doit employer dans un ministère d’amour pour le bien commun de l’Église et de l’humanité.”
Il continue en disant : “Donnés par l’intermédiaire de l’Esprit Saint, qui les distribue à chaque membre comme il le veut, ces dons fournissent toutes les compétences et les ministères nécessaires à l’Église pour accomplir ses fonctions divinement ordonnées. Selon les Écritures, ces dons incluent des ministères tels que la foi, la guérison, la prophétie, la proclamation, l’enseignement, l’administration, la réconciliation, la compassion et le service désintéressé et la charité pour aider et encourager les gens.”
Il poursuit en disant : “Certains membres sont appelés par Dieu et dotés par l’Esprit pour des fonctions reconnues par l’Église dans les ministères pastoraux, évangéliques et d’enseignement, particulièrement nécessaires pour équiper les membres au service, pour édifier l’Église dans la maturité spirituelle, et pour favoriser l’unité de la foi et la connaissance de Dieu.”
Enfin, “quand les membres utilisent ces dons spirituels en tant que fidèles intendants de la grâce variée de Dieu, l’Église est protégée de l’influence destructrice de fausses doctrines, elle croît d’une croissance qui vient de Dieu, et elle est édifiée dans la foi et l’amour.”
En relation avec cela, Ellen White nous rappelle dans le livre “Paraboles de Jésus” : “Les talents que Christ confie à son Église représentent surtout les dons et les bénédictions impartis par l’Esprit Saint.” “Les dons spéciaux de l’Esprit ne sont pas les seuls talents représentés dans la parabole. Elle comprend tous les dons et les dotations, qu’ils soient d’origine ou acquis, naturels ou spirituels. Tous doivent être utilisés au service de Christ.”
Mais Dieu ne nous demande pas de faire quelque chose sans nous donner le pouvoir de le faire. À la page 333 du même livre, Ellen White dit : “Lorsque la volonté de l’homme coopère avec la volonté de Dieu, elle devient omnipotente. Tout ce qui doit être fait à Sa commande peut être accompli dans Sa force. Tous Ses ordres sont des capacités.”

Visited 1 times, 1 visit(s) today