4 minutes 4 semaines
Prière pour les malades | 23.05.2024
Un guide pour la guérison spirituelle et physique
Introduction : “Sur les traces du grand Médecin” d’Ellen White est une œuvre inspirante qui offre aux lecteurs un aperçu de l’importance de la prière, de la foi et des remèdes naturels pour la santé physique et spirituelle. Ellen White encourage à ne pas limiter la recherche de guérison à une intervention divine, mais à envisager également l’utilisation de remèdes naturels. Cette courte introduction présente le message central du livre et invite à découvrir les conseils pratiques et les perspectives spirituelles d’Ellen White pour développer une compréhension holistique de la guérison.

“Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que ceux-ci prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur.” Jacques 5:14

Beaucoup de ceux qui cherchent la grâce guérissante du Seigneur croient que leur foi est défaillante s’ils ne reçoivent pas de réponse directe et immédiate à leurs prières. Pour cette raison, les malades devraient être conseillés avec sagesse afin qu’ils puissent agir judicieusement. Ils ne devraient pas négliger leurs devoirs envers les amis qui pourraient leur survivre et ne devraient pas non plus laisser les remèdes naturels pour rétablir la santé inutilisés.
C’est souvent ici que réside le danger de l’erreur. En croyant qu’ils seront guéris en réponse à la prière, certains craignent de faire quoi que ce soit qui pourrait apparaître comme un manque de foi. Ils ne devraient cependant pas manquer de mettre leurs affaires en ordre, comme ils le feraient s’ils s’attendaient à la mort. Ils ne devraient pas non plus avoir peur de prononcer des paroles d’encouragement ou des conseils qu’ils souhaiteraient donner à leurs proches au moment de l’adieu.
Ceux qui cherchent la guérison par la prière ne devraient pas négliger d’utiliser les remèdes à leur disposition. Ce n’est pas un signe d’incrédulité que d’utiliser de tels moyens, car Dieu a pourvu à la réduction des douleurs et au soutien du corps dans sa guérison. Ce n’est pas un signe d’incrédulité que de coopérer avec Dieu et de se placer dans la meilleure situation possible pour la guérison. Dieu nous a rendu accessible la connaissance des lois de la vie. Cette connaissance nous a été donnée pour que nous l’utilisions. Nous devrions appliquer tous les moyens pour rétablir la santé et profiter de tous les avantages possibles en agissant en accord avec les lois de la nature. Après avoir prié pour la guérison des malades, nous pouvons travailler avec plus d’énergie, remerciant Dieu pour le privilège de coopérer avec Lui, et demandant Sa bénédiction sur les moyens qu’Il nous a fournis.
Lorsque nous avons prié pour la guérison des malades, nous ne devrions pas, quel que soit le résultat, perdre notre foi en Dieu. Si nous sommes confrontés à une perte, nous devrions accepter la coupe amère, sachant que c’est la main du Père qui la tient à nos lèvres. Cependant, si la santé revient, nous ne devrions pas oublier que le bénéficiaire de la grâce guérissante est désormais sous une obligation renouvelée envers le Créateur.
Ellen White, Sur les traces du grand Médecin, pp. 232-234

Visited 5 times, 1 visit(s) today