11 minutes 3 mois

3.2 L’Éternel règne

Les Psaumes mettent fortement l’accent sur le lien indissociable entre le Seigneur en tant que Créateur et le Seigneur en tant que Souverain, en tant que Roi. Ces deux aspects de son être se complètent harmonieusement, conférant ainsi à sa gloire et à sa majesté une dimension plus profonde.
La déclaration solennelle “Le SEIGNEUR règne” est répétée dans différents Psaumes (Psaume 93,1 ; 96,10 ; 97,1 ; 99,1), et son écho parcourt l’ensemble du Livre des Psaumes. Cela souligne l’importance centrale de la souveraineté de Dieu dans la foi des psalmistes. Le Seigneur en tant que souverain incontesté est au-dessus de tout et règne avec une puissance et une autorité irrésistibles.
La description du Seigneur revêtu d’honneur, de majesté et de puissance (Psaume 93,1 ; 104,1) offre une image impressionnante de sa royale splendeur. Les métaphores des nuages et des ténèbres dans le Psaume 97,2, ainsi que l’idée qu’il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau (Psaume 104,2), mettent en évidence la transcendance de Dieu. Ces images expriment que la vraie grandeur de Dieu va au-delà de l’imagination humaine et que son être est à la fois sublime et insondable.
Dans ces Psaumes, la grandeur unique de Dieu est exprimée en termes puissants et métaphores soigneusement choisies pour rappeler aux gens que le Seigneur n’est pas seulement le Créateur de l’univers, mais aussi le Souverain tout-puissant qui règne au-dessus de tout. Cette vision de Dieu en tant que Créateur et Souverain peut inspirer les croyants à s’incliner devant sa gloire et à prendre conscience que leur adoration est due à ce Roi digne de régner sur toutes choses.
Lisez le Psaume 97. Quels sont les caractéristiques de la domination de Dieu ? (Ps 97,2.10)
Le Psaume 97 est une louange à la domination de Dieu et met en avant la nature élevée de son règne royal. Les versets 2 et 10 mettent en évidence certaines caractéristiques de la domination de Dieu :
  1. Environnement de nuages et de ténèbres (Psaume 97,2) : Le Psaume commence en déclarant que le Seigneur est entouré de nuages et de ténèbres. Cette représentation imagée souligne la transcendance et la nature insondable de Dieu. Les nuages et les ténèbres symbolisent l’inaccessibilité et la grandeur de Dieu, qui va au-delà de l’imagination et de la compréhension humaines.
  2. Justice et droit (Psaume 97,2) : Une autre caractéristique de la domination de Dieu, soulignée dans ce Psaume, est sa justice et son droit. La domination de Dieu n’est pas seulement puissante et élevée, elle est également marquée par la justice divine et la vérité. Cela souligne que la domination de Dieu repose sur la base du droit et de la justice.
  3. Lumière qui brille sur les justes (Psaume 97,10) : Le verset 10 souligne que la lumière brille sur les justes et que la joie éclaire ceux qui ont un cœur sincère. Cette représentation imagée met en avant l’effet béni de la domination de Dieu sur ceux qui vivent dans la justice et la sincérité. La domination de Dieu apporte lumière et joie dans la vie de ceux qui lui sont obéissants.
En résumé, le Psaume 97 révèle que la domination de Dieu est caractérisée par une puissance élevée, une justice divine et des effets bénis sur les justes. Les images poétiques de ce Psaume offrent une compréhension profonde de la grandeur et de la bonté de Dieu en tant que Souverain des cieux et de la terre.
Quel est le domaine de sa domination ? (Ps 97,1.5.9)
Dans le Psaume 97, il est souligné que la domination de Dieu n’est pas limitée à une région spécifique, mais qu’elle s’étend sur l’ensemble de la création. Voici quelques versets qui mettent en évidence le domaine de sa domination :
  1. Psaume 97,1 : “Le SEIGNEUR règne ! Que la terre soit dans l’allégresse, / que les nombreuses îles se réjouissent.” Ce verset montre que la domination de Dieu s’étend sur toute la terre. La terre et toutes les îles sont invitées à se réjouir de la règne de Dieu.
  2. Psaume 97,5 : “Les montagnes fondent comme de la cire devant le SEIGNEUR, / devant le Souverain de toute la terre.” Ici, l’universalité de la domination de Dieu est soulignée en affirmant qu’il est le Souverain de toute la terre. Même les éléments les plus puissants de la création, représentés par les montagnes, fondront devant sa puissance élevée.
  3. Psaume 97,9 : “Car toi, SEIGNEUR, tu es le Très-Haut sur toute la terre, / haut élevé au-dessus de tous les dieux.” Ce verset réaffirme encore une fois la domination universelle de Dieu sur toute la terre. Il souligne qu’il est élevé au-dessus de tous les autres dieux et souverains.
Ces versets montrent que la domination de Dieu ne se limite pas à des régions géographiques spécifiques ou à des groupes de personnes. Sa souveraineté s’étend sur toute la terre et au-delà. Cela souligne l’omnipotence et l’universalité de Dieu en tant que Créateur et Souverain de toute la création.
Les versets des Psaumes mettent en évidence la domination globale et universelle de Dieu sur l’ensemble de la création. Voici quelques aspects clés qui soulignent le domaine de sa domination :
  1. Création, Salut et Jugement (Psaume 96,5 ; 98,2 ; 96,10) : La domination de Dieu se manifeste dans ses œuvres de création, de salut et de jugement. Cela souligne que la souveraineté de Dieu ne se limite pas à une région spécifique, mais se manifeste dans différents aspects de son action dans le monde.
  2. Royaume mondial (Psaume 47,7–10) : Le Psaume souligne que le royaume de Dieu règne sur l’ensemble du monde. Il n’est pas limité à des frontières ou des régions spécifiques, mais s’étend à tous les peuples et nations.
  3. Royaume éternel et Majesté (Psaume 45,7 ; 93,1–2 ; 103,19) : La domination de Dieu est présentée comme un royaume éternel, inégalé en puissance et en majesté. Cette description met en avant la nature intemporelle et élevée de la souveraineté de Dieu.
  4. Miséricorde, Justice et Droiture (Psaume 98,3 ; 99,4) : Les fondements de la domination de Dieu sont la miséricorde, la justice et la droiture. Ces attributs apportent ordre et stabilité dans le monde créé et soulignent la sagesse et la sollicitude de Dieu.
  5. Unification des adorateurs célestes et terrestres (Psaume 103,20–22 ; 148) : La domination de Dieu réunit à la fois les adorateurs célestes et terrestres dans la louange. C’est une domination qui existe au-delà de toutes les réalités et qui reçoit l’adoration de toutes les créatures.
  6. Défis des méchants et attente de l’accomplissement (Psaume 14,1 ; 74,3–22) : Les Psaumes reconnaissent également que la domination de Dieu est contestée par les méchants. Malgré ces défis, les croyants ont confiance en la souveraineté de Dieu et attendent l’accomplissement de son royaume.
Dans l’ensemble, ces versets et explications des Psaumes montrent que la domination de Dieu est globale, intemporelle et imprégnée des principes de l’amour, de la justice et de la sagesse. C’est une domination qui triomphe des défis actuels et qui attend l’accomplissement lors du retour du Christ.
“Vous qui aimez le SEIGNEUR, ayez en horreur le mal !” (Psaume 97,10 BFC). Pourquoi notre amour pour Dieu devrait-il nous inciter à haïr le mal ? Comment ces deux concepts sont-ils liés ?
L’appel dans le Psaume 97,10, “Vous qui aimez le SEIGNEUR, ayez en horreur le mal !”, reflète une vérité théologique profonde sur la nature de l’amour envers Dieu. Voici quelques aspects qui expliquent cette connexion :
  1. Amour saint : La Bible enseigne que la nature de Dieu est sainteté. Aimer Dieu inclut donc une dévotion envers sa sainteté et son caractère. Un véritable amour envers Dieu signifie aimer ce que Dieu aime et haïr ce qu’il hait. Haïr le mal découle d’un amour marqué par la sainteté et la pureté de Dieu.
  2. La nature de Dieu et ses commandements : La nature de Dieu est amour, et il définit le bien et le mal par ses propres caractéristiques. Dans son amour, Dieu établit des lois et des commandements visant à promouvoir le bien et à rejeter le mal. Par amour pour Dieu, le rejet du mal découle d’une reconnaissance et d’une obéissance envers ses principes moraux.
  3. Les conséquences du mal : Le mal a des effets néfastes sur la relation avec Dieu et avec nos semblables. En aimant Dieu, nous reconnaissons les conséquences destructrices du mal, que ce soit sous forme de péché, d’injustice ou d’immoralité. L’amour pour Dieu nous motive à haïr le mal pour préserver la communion avec lui et favoriser une relation juste et aimante envers nos semblables.
  4. Amour et transformation : Un véritable amour envers Dieu conduit à une transformation intérieure de l’individu. L’amour pour Dieu entraîne un détournement des comportements pécheurs et une inclination envers ce qui plaît à Dieu. Haïr le mal fait partie de cette transformation, montrant une rupture avec ce qui s’oppose à l’amour de Dieu.
Dans l’ensemble, la connexion entre l’amour pour Dieu et la haine du mal souligne la nature sainte et transformative de l’amour de Dieu. C’est un appel à vivre en accord avec la nature et les principes de Dieu pour construire une relation plus profonde, obéissante et aimante avec notre Créateur.

Visited 6 times, 1 visit(s) today